Les B 85000 arrivent tandis que les CC 72100 quittent la scène ferroviaire

Les radiations des CC 72100 se poursuivent et le temps nous rapprochent peu à peu de la date fatidique pour ces engins. Il est donc temps de faire le point sur la situation de ces machines emblématiques.

DSC00518

La CC 72186 entre en gare de Paris Est –  février 2016

Histoire 

Au milieu des années 1960, la SNCF a commandé beaucoup de locomotives neuves dont les CC 72000. Ces machines sont particulières car elles peuvent tracter de lourds convois de fret comme de marchandises à vive allure (160 km/h pour certaines). Construites de 1967 à 1974, les CC 72000 ont été construites à 92 exemplaires. Le début des années 2000 marqua le début des retraits de services pour ces machines. Certaines d’entre elles seront modifiées pour devenir les CC 72100  qui font l’objet de cet article. Aujourd’hui les CC 72100 limitée à la ligne Paris – Belfort sont peu à peu radiées à mesure que les nouveaux B 85000 les remplacent.

IMG_1304

À Verneuil l’Étang le CC 72158 roule vers Paris – février 2017

Début des radiations

Les radiations des CC 72100 ont débutées en 2007. Le premier engin fut le CC 72182. Les radiations se sont poursuivies en 2010 avec deux engins puis trois nouveaux en 2012, un en 2014, deux en 2015 et deux en 2016 et un en 2017 à savoir le CC 72147. À noter que certains de ces engins ont étés radiés suite à des incendies ou des accidents à des passages à niveaux. Le 72147 est d’ailleurs loin d’être le dernier engin à être radié en 2017, en effet il est quasiment certains que tous les CC 72100 seront radiés d’ici au changement de semestre l’été prochain. Vu l’avancée des livraisons des nouveaux B 85000 sensés remplacer les CC 72100 et leurs corails et surtout la réduction récente des trains assurés en CC 72100, il est fort possible que d’autres machines soient radiées dans les semaines à venir. Sur les 30 engins transformés, il en reste 16 en service pour l’instant.

IMG_1306

À Verneuil l’Étang le CC 72130 et sa rame corail fonce vers Troyes –  février 2017

Montée en puissance des B 85000

La livraison des B 85000 à débutée le 2 décembre 2016. Ces automoteurs hybrides plus spacieux, accessibles à tous et munis de prises électriques sont le fruit de la volonté de la SNCF de supprimer les CC 72100 et d’autres engins tels que les BB 67300/400 qu’elle juge vieillissants. En effet ces machines ont pour certaines passées le cap des 50 ans et des 7 millions de kilomètres parcourus. Ces locomotives sont donc de plus en plus fatiguées. Les voitures Corail qu’elles tractent sont quand à eux encore en forme malgré leurs âges  mais plus au gout du jour (difficilements accessibles aux personnes handicapés, démunis de prises électriques etc). Néanmoins elles seront également radiées, remplacées par ces nouveaux trains.  Adaptés aux trains Intercités, ces B 85000 peuvent rouler à 160 km/h comme leurs ancêtres. C’est donc début décembre 2016 que leurs livraisons à commencée avec la livraison de neuf unités. Deux engins ont étés livrés en février dernier et deux en mars soit un total de quatorze engins livrés sur les 34 commandés par SNCF Intercités. Après avoir étés essayés sur la ligne Paris – Belfort ces B 85000 (aussi appelés Coradias) ont étés mit en service commercial. D’autres ont aussi roulés en Alsace pour combler le manque de trains. Annoncés comme confortables, rapides et fiables par la SNCF, ils ne sont finalement pas autant d’après les usagers et dans la pratique. Malgré la vieillesse des CC 72100, les coradias tombent pourtant plus souvent en panne qu’elles alors qu’ils sont tout neufs. Comme quoi la nouveauté n’est pas forcément signe de perfection. En bref les Coradias ne sont pas mieux que leurs ancêtres voir moins bien. Pourtant la SNCF va étendre le rayon d’action de ces nouveaux trains non seulement sur Paris – Belfort mais aussi sur d’autres lignes tel que Nantes – Bordeaux d’ici 2019, condamnant les corails et leurs BB 67400 actuellement en service sur cette ligne. J’aurais l’occasion de vous reparler de cette ligne car il y a beaucoup à dire dessus.

IMG_1298

L’un des nouveaux B 85000 en action à Verneuil l’Étang – février 2017

Gros spot sur le PO ! (partie 1)

Après les CC 72100 à Verneuil l’Étang la veille, je me suis rendu mardi 21/02 sur le Paris – Orléans à Savigny sur Orge. Au programme beaucoup d’intercités et de RER, du fret, de l’infra et un très bel acheminement en début de spot. Bon les trépieds étant interdits autour de Paris, tenir l’appareil photo et la caméra en même temps n’a pas été facile …

IMG_1314

Grosse surprise, le CC 72074 emmène le CC 72049 des wagons plats et des fourgons. Sans doute le plus bel acheminement de ma carrière jusqu’à maintenant …

IMG_1315

L’Y 9102 passé HLP un peu avant, revient avec sa rame composée de trémies et de plats

IMG_1316

L’un des nombreux Intercités ici emmené par la BB 7204

IMG_1318

La BB 26163, rare BB 26000 à bénéficier de la livrée En Voyage, repasser plusieurs fois durant la journée en tête de rames intercités

IMG_1319

IMG_1320

IMG_1325

Objectif CC 72100 (partie 3)

Toujours à Verneuil l’Étang après un ballet de BGC ponctué de quelques frets, c’est au tour des CC 72100 et des nouveaux Coradias d’entrer en scène.

IMG_1290

Le premier B 85000 pointe son nez. c’est l’un des nouveaux trains qui va malheureusement remplacer les CC 72100 et leurs corails.

IMG_1298

IMG_1304

Voila enfin la première CC 72100 du spot à Verneuil l’Étang

IMG_1306

Seconde et … dernière CC 72100 à Verneuil. Dans un rugissement terrible la CC 72130 file vers Troyes.

IMG_1307

Dernière CC 72100 de la journée au retour à Paris Est

Objectif CC 72100 (partie 2)

Début du spot à Verneuil l’Étang le matin du lundi 20/02. Toutes les CC 72100 sont prévues en fin de journée. Il va donc falloir s’armer de patience …

IMG_1263

Premier train de la journée : le BB 75036 qui vient sans doute de Grandpuis direction Paris

IMG_1287

Les BGC IDF sont nombreux : on en compte un par heures et par sens

IMG_1284IMG_1276

L’un des quelques frets de la ligne : la desserte de Grandpuis par Europorte. La rame de citernes chargée d’éther éthylbutylique est arrivée un peu plus tôle temps que l’E4040 effectue un tête à queue. Elle est à présent prête à repartir

IMG_1273

L’E 4040 termine sa manoeuvre de tête à queue

IMG_1268IMG_1266IMG_1265

Objectif CC 72100 (partie 1)

Durant trois jours du lundi 20/02 au mercredi 23/02 je me suis rendu à Paris afin d’immortaliser quelques trains en voie de disparition à commencer par les CC 72100 lundi. Avant de rallier Verneuil l’Étang j’ai cliqué quelques machines à Paris Est

IMG_1256

La BB 15007 chargée des remontées se prépare à rentrer au dépôt

IMG_1261

La BB 15050 s’apprête à ramener une rame au dépôt

Une (grosse) journée spot à Nantes (partie 3)

Suite et fin de la journée spot à Nantes du 15/02/17. IMG_1212Retour du diffus dans l’après midi avec une rame courte mais sympa. On notera les vieux wagons céréaliers Cooperl devenus rares de nos jours

IMG_1236

Dernier train de la journée avant de rentrer, une UM de BB 69400 au triage de Blottreau s’apprête à manœuvrer une rame de travaux. On notera les nombreuses rames de travaux visibles en arrière plan destinée au RVB Nantes – Angers

IMG_1227

Le BB 67542 quitte le dépôt de Nantes pour chercher une rame Intercités en gare

IMG_1224

Après l’avoir fait à Mauves sur Loire on rattrape l’US 15 à Nantes

IMG_1219

Le train le plus attendu de la journée emmené par la BB 64621 encadrant la voiture US15 avec la célèbre BB 64601 arborant la première livrée Infra

IMG_1213

Croisant le diffus, cette G2000 Vossloh fait route vers Quimper