J’ai visité l’ESV 702 (Vigirail)

Comme chaque samedi, je développe un sujet ferroviaire

L’ESV 702, second d’une série de 3 engins commandés par la division Infra de la SNCF à SOCOFER. Les 3 engins sont des autorails thermiques ayant pour mission de contrôler la bonne géométrie de la voie à 80 km/h grâce à un système très sophistiqué de cameras et d’appareils photos. Chaque ESV est affecté à une partie du pays (ESV 701 pour le nord et Est, 702 pour l’ouest et sud ouest, 703 pour le reste). Fraichement rénové, l’ESV 702 a, comme ses frères, bénéficié d’une nouvelle livrée, d’un nouveau système informatique et d’une nouvelle cabine. Il est à présent capable de prendre 258 photos à la seconde et de fournir des analyses complètes et précises .

ESV 702

L’ESV 702 garé sur la voie 32 de la gare de Rennes

Alors que je spottais en gare de Rennes mardi 28 juin, l’ESV 702 (arrivé la veille) venait d’entamer sa tournée bi-mensuel en Bretagne. Après avoir fait un aller – retour à St Malo, le voici de retour à Rennes sur la voie 32 pour y passer la nuit avant de repartir le lendemain vers Brest. Après avoir filmé son arrivée, je décide de me rendre sur le quai de la voie 1 afin de demander au cheminot qui cale l’engin quand celui-ci repartira. Il m’a alors demandé si je suis passionné. après lui avoir répondu que oui, il me proposa de visiter l’engin. Chose impossible à refuser ^^ Il m’escorta donc sur le quai interdit au voyageurs au bord du quel l’engin est stationné. Ce cheminot m’informera ensuite qu’il est le conducteur de cet ESV.

La visite débute par une présentation du salon et des chambres. En effet, cet engin a été conçut pour sillonner le pays avec un seul et même équipage. L’autorail comporte donc quatre chambres, une salle de bain, des WC, un salon et une cuisine situé au centre de l’ESV. Le mécano (conducteur) m’a confié que les chambres et la salle de bain ne sont pas utilisés car l’équipage préfère dormir à l’hôtel. Coté gauche, le moteur diesel et les groupes électrogènes alimentent l’autorail en énergie. Coté droit, les ordinateurs et systèmes informatiques embarqués réceptionnent les images enregistrées et les analysent conjointement avec un des techniciens situés dans une petite pièce ou des écrans sont à leurs dispositions. Vient ensuite la cabine de pilotage. Trois personnes y sont présentes : le conducteur, l’informaticien et le technicien de ligne. La même cabine est présente à l’autre extrémité de l’ESV. Au moment ou je visite cette partie, les techniciens sont regroupés autours de leurs écrans à observer les images prises durant le voyage.

Je remerci le mécano pour cette courte visite très instructive. J’aurais l’occasion de vous monter la video dans laquelle on voit l’ESV arriver à Rennes puis celle ou il entre en gare après sa tournée à St Malo et enfin celle ou on le voit transiter en gare pour rejoindre le dépôt afin d’y faire le plein.

PS: J’aurais bien voulu vous monter plus d’images, mais j’ai l’interdiction de les diffuser.